Ce début d’année 2021 ! 

A l’automne 2020, de Paris (France) à Chur (Suisse) les grands rendez-vous de la scène artistique internationale étaient déprogrammés les uns après les autres. Fini le salon “Art en Capital” au Grand Palais, balayée la FIAC internationale, les galeries d’Art ne peuvent plus accueillir de vernissages pendant le couvre-feu instauré à Paris.

En Suisse, les salons d’Art et les musées essayent de s’adapter au mieux en renforçant les mesures de protection sanitaire selon les spécifications du OFSP.

Si pour le moment la visite des ateliers, de vos ateliers d’artistes est suspendue, nous poursuivons le relationnel avec vous grâce aux réseaux sociaux. Et la galerie d’Art en ligne franco suisse et son équipe de passionnés accueillait de nouveaux artistes – Alain Cabot (France), Pietro Asaro (Sicile), Gisela Kentmann (Allemagne), Philippe Moulin (France), Fabian Caro (Amérique du Sud), Kendra Mesa Pineda (Cuba), Françoise Augustine….

Les pages de nos artistes continuent à prendre de l’ampleur avec la publication de vidéos et nous vous demandons de toujours plus nous envoyer d’information sur vous, car plus nous pouvons parler de vous et plus vous êtes visibles dans le Web.
Cette semaine, c’est une double vente qui avait lieu, mais Artémis Irenäus vous en parlera dans un prochain article.

La galerie en ligne franco-suisse vous informe. Autoportrait d'Artémis Irenäus à la fourrure

1 Commentaire

  1. Albert M.

    Beaucoup de grace dans ce portrait, bien qu’un rien moqueur ou mutin!
    J’ai été intrigué par cette expression et je suis allé revoir la célèbre Joconde qui a servi de modèle à de nombreux artistes.
    Ceci pourrait-il en être le cas?
    De plus ce monochrome met bien en valeur l’expression du personnage en l’accentuant via le moelleux de la fourrure et le délié de l’épaule.
    Beau travail.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *