En septembre dernier, Natascha et Artémis Irenäus étaient en Egypte

Récemment, Artemis Irenäus von Baste avait une discussion avec une artiste qui lui disait : «L’art est rarement vendu sur Internet, voire pas du tout. Alors pourquoi toutes ces galeries en ligne?»

Lorsque les États-Unis semblent en avoir assez de l’art conceptuel et que la Chine découvre Rodin, l’art moderne apparaît maintenant beaucoup plus dans les galeries en ligne à cause de la pandémie. Et de temps en temps, un collectionneur d’art contacte l’un de nos artistes et commande une œuvre.

Depuis la création de la galerie en ligne franco-suisse en 2015, celle-ci a déjà vendu 28 œuvres (dessins, peintures), souvent après que le collectionneur d’art ait contacté l’artiste et l’a rencontré. déjà notre Artemis Irenäus était invitée à deux reprises à Barcelone à deux reprises, elle est également partie en Egypte (Charm El, puis Hurghada) pour réaliser des dessins pour un groupe hôtelier.

Cette fois-ci donc, c’était en septembre avec Natascha  à Hurghada  et ce voyage fut des plus  agréable. L’hôtel Ali Baba Palace avait prévu un excellent séjour pour nos deux suissesses.

En parlant d’Artemis Irenäus et de Natascha, rappelons que la galerie en ligne ne tire aucun revenu de ces ventes, 100% vont aux artistes. Cela fait partie de notre engagement envers la galerie en ligne Les Koronin et nous souhaitons conserver cette particularité.

Artemis Irenäus Von Baste, représentante de la galerie en ligne franco-suisse en Egypte au mois de septembre 2020

6 Commentaires

  1. H. Herbert

    Bonjour
    Vous avez signalé que Herbert H. Herbert était le héros du « le tombeur de ces dames » ( soyons français). C est une référence au septième art. Par contre qui sont les six premiers ? Je les ais oubliés.

    Sous ses dessous de comédie, ce film contient de nombreuses scènes inoubliables, romantiques, poétiques, comiques …
    Par exemple les premières minutes, quand nouvellement diplômé, il se rue en hurlant « MMMMAAANNN » et que l’on voit la tête de sa mère se tourner vers le spectateur : un choc.
    Ajouter celle de la prise de son avec « geronimo », celle des papillons qui s’envolent de leur boîte y reviennent et bien d’autres. À chaque fois je retrouve un certain plaisir.
    Ce commentaire n’a que peu de rapports avec votre site, mais avec l’art, celui du septième.

    Réponse
    • Philippe Morin

      Halli hallo….

      Je réponds à votre commentaire volontiers parce qu’il suit une discussion agréable.
      Les sept Arts (non les «Sept Mercenaires») sont classifiés par le philosophe français Souriau Etienne.
      Le classement s’établit comme suit :
      • 1 : architecture
      • 2 : sculpture
      • 3 : Arts graphiques (dits «visuels» en France)
      • 4 : musique
      • 5 : littérature
      • 6 : arts de la scène (théâtre, danse, mime, cirque….)
      • 7 : cinéma

      Für weitere Informationen stehe ich Ihnen gerne zur Verfügung….
      Mit freundlichen Grüßen

      Artémis Irenäus (Team Suisse)

      Réponse
  2. H. Herbert

    Re bonjour,
    Le bénévolat dans l’art en particulier est une denrée suffisamment rare pour que cela soit mentionné.
    J’ai, un peu, exploré internet, cherché des sites et actions se rapprochant de votre conception artistique et volontariste, et en ai peu trouvés..
    C’est ce qui a attiré mon attention et engagé à écrire un commentaire que je me dois de compléter en signalant que vous êtes le seul site artistique à proposer et affiche 5 langues, blog compris. soit une sacré tache.
    C’est pourquoi les artistes devraient se précipiter vers vous.
    C’est ce que je vous souhaite. Bonne continuation.

    Réponse
    • Philippe Morin

      Bonjour & merci pour votre chaleureux commentaire.
      Tenir une galerie d’Art en ligne exige autant de relationnel avec le public qu’une galerie traditionnelle & Artémis Irenäus, Natascha, Konstanz, Elisabeth & moi prenons évidemment sur notre temps de loisirs afin de faire vivre cette vitrine artistique, visiter des ateliers d’artistes & nous rendre aux vernissages & expositions auxquelles nous sommes invités. Instants pendant lesquels nous ne boudons guère notre plaisir.
      Bien évidemment, éditer en cinq langues est un pari de communication, d’ouverture vers d’autres visions de l’Art par delà des frontières. Vouloir être compris par l’entièreté du monde, faire le tour de la planète, pose le risque de se heurter à la syntaxe, aux expressions, par exemple russe – Natascha parle à peu près le russe mais la consultation de dictionnaires y compris en ligne demeure essentielle – mais demeure un risque à courir. Mieux vaut être compréhensible & ouvert au maximum de monde même en commettant de petites erreurs, en Art l’on dit « Celle ou celui qui reste dans ce qu’il maîtrise n’évolue plus ».
      Quant’ à voir se précipiter nombre d’artistes dans la galerie d’Art en ligne, à la quantité nous préférons avoir le temps de nous occuper de chacune, chacun de nos adhérents.
      Bien cordialement,
      Philippe

      Réponse
  3. H. Herbert

    Bonjour Ne voyez pas dans mon commentaire une quelconque critique bien au contraire. Comment votre galerie peut elle vivre subsister sans les revenus financiers de la vente des oeuvres des artistes ? Je trouve cela excellent pour ne pas dire bien dans l’esprit d’un artiste. Surtout que le site n’affiche aucune publicité ce qui devient rare. Bonne continuation dans ce sens.

    Réponse
    • Philippe Morin

      Bonjour, H Herbert

      Si je puis me permettre, votre pseudo me rappelle un célèbre film avec Jerry Lewis, Herbert H Herbert, ce devait être dans The Ladies Man, daté de 1961, dites-moi si je me trompe.
      Si j’étais responsable politique, je répondrais à votre commentaire par cette phrase ô combien célèbre : c’est une bonne question !
      La galerie d’Art franco-suisse en ligne est un groupement d’amis & d’amies, toutes & tous toujours bénévoles. & en espérant que la référence ne vous apparaîtra pas prétentieuse ou osée, nous avons cette liberté des artistes indépendants, des salons des Refusés, des gens qui prennent le temps de vous présenter les œuvres de consoeurs & confrères, sans autre contrepartie que considérer l’Art plastique autrement que comme un produit.
      S’il vous plaisait de débattre du sujet, je reste à votre disposition.
      Bien cordialement,
      Philippe

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *