Marie Isabelle, effet Tentaculaire ! 

Marie Isabelle adresse un article personnel à la Team suisse de votre galerie en ligne. Le sujet de cet article est une de ses toiles, oeuvre majeure de son bestiaire plastique. Rappelons que la pieuvre, le poulpe commun (Octopus vulgaris) appartiennent à la classe des céphalopodes (un mot qui signifie tête et pieds).  Nous vous présentons l’article tel que reçu. 

______________________________

Par Marie Isabelle

Pourquoi un poulpe ? Eh bien, je suis de base fascinée par la mer, l’océan et sa faune. Les poulpes sont des créatures étranges, dont on ne sait pas grand-chose, à part qu’ils ont une capacité d’adaptation formidable dans leur milieu naturel. Ils changent de couleur, de forme, se faufilent dans tout type d’abris, même les plus étroits pour échapper à leurs prédateurs.

En 2014, à l’âge de 19 ans, j’avais envie de représenter un poulpe en acrylique bien orange, contrastant avec le bleu de l’océan. Il flotte de manière aérienne, laissant apercevoir ses belles ventouses. Dans ma peinture, je voulais vraiment lui donner cette impression de mouvement, même s’il s’agit bien d’une peinture figée. Il s’agit de ma deuxième peinture acrylique animalière à la suite de la Rascasse volante. J’étais motivée pour faire une série animalière océanique.
Dans cette peinture comme dans toutes celles que je crées, j’utilise l’acrylique pour sa rapidité de séchage afin de travailler les couches de contrastes. Ce sont ces contrastes forts qui vont donner le volume et différencier les plans.
En travaillant ce poulpe, j’ai procédé principalement par touches rondes et par points, pour les ventouses, mais aussi pour la peau en camouflage afin de recréer cette texture rugueuse dont sont vêtus les poulpes. 

Comme toutes mes peintures, ce poulpe est peint sur une toile de lin montée sur châssis à la main et maintenue au clou. Ses dimensions sont de 73x54cm. J’ai eu la chance d’exposer cette toile au Salon Studyrama 2014 pour représenter mon école d’Art. J’espère l’exposer prochainement dans d’autres salons avec mes autres animaux insolites ! D’ailleurs, n’hésitez pas à aller voir mes autres peintures animalières sur ma page de la Galerie LES KORONIN, mais aussi mes peintures pop-cultures, aquarelles et dessins sur mon site  et mon Instagram.

A très bientôt !”

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *